Il est toujours un peu paradoxal de débuter une aventure sur les remerciements. Mais ils s’imposent. Le pari était lancer de donner un nouveau souffle à cette troisième édition du périple entre l’Anjou et l’Espagne pour qu’il devienne un véritable « Angers-Cholet-Dénia » avec ce prologue au départ d’Angers.

11392997_429471087231113_8725299926034402460_n

Il n’a pas vraiment été question de cyclisme aujourd’hui. Juste d’une belle journée, dans la bonne humeur et l’esprit juste. Des partenaires, des sympathisants et des membres de l’association sur les vélos, dans les voitures d’accompagnement ou sur les motos. Une belle communion pour la simple volonté de passer un moment sportif et solidaire. Quel plaisir de rouler dans le vent, parfois violent, d’échanger quelques mots avec son voisin de peloton et de se laisser emporter par l’énergie du groupe. Les coteaux du Layon ont su étirer la colonne des participants sans en entamer la volonté. Les pelotons remarquablement sécurisés par la bienveillance de la dizaine de motards encadrants ont rallié Chemillé au K40 où le ravitaillement du SuperU local a permis un regroupement des troupes et un regain d’énergie.
La très longue ligne droite jusqu’à Cholet, face au vent, a laissé libre cours aux envies des uns et des autres de rouler au diapason de leurs ressources respectives.
L’accueil au pôle cycliste Choletais a été chaleureux et amical sans être solennel. Une bien belle première journée. Une belle équipée au sein de laquelle Matteo, 10 ans, qui a bel et bien bouclé les 60km entre Angers et Cholet, a montré une surprenante aisance.
Nous avons particulièrement été émus d’avoir réussi à rassembler sur le village départ Angevin les deux associations pour lesquelles nous sommes engagés dans cette aventure. Sergio, membre de Condenados al Bordillo a il me semble su toucher les gens présents, Patrick à rappeler combien le soutien de tous est stimulant pour le combat que mène l’association Les Copains d’Elsa.
Demain, loin des tumultes de l’organisation d’un tel prologue, nous allons tous les huit nous plonger pleinement dans notre bulle. La route est longue, très longue, mais nous allons garder à l’esprit les stimulantes images de ce prologue.
Merci pour votre bonne humeur, pour votre présence, votre bienveillance et vos encouragements, mais l’histoire reste à écrire.

Dm

11392967_429365780574977_1432975566748522236_n11391753_429407500570805_7407676931593335173_n11393668_429623720549183_4513040248215628425_o11011874_429624063882482_6380472996005930005_o11221967_429623693882519_7843555808700625849_o

Related Post